L’importance de s’aimer pour mieux vivre avec les autres

Dans votre tête, vous avez toujours une place pour les autres. D’ailleurs, il vous arrive de penser qu’ils sont mieux que vous, qu’ils réussissent mieux, qu’ils sont plus à l’aise que vous. Les autres font partie de notre vie mais vous autorisez vous à penser à vous ? à vous aimez ?
Il y a un équilibre entre « trop » et « pas assez ».

« Si vous pensez trop à vous, c’est que vous y pensez mal et si vous pensez trop aux autres, ou trop peu, c’est que vous y pensez mal »

(Bien avec soi-même, bien avec les autres. Béatrice Millêtre. Edition Petite bibliothèque PAYOT)

Le regard-jugement que l’on porte sur soi est très important. Lorsqu’il est positif, il permet de nous sentir bien dans « notre peau » et de mieux faire face aux difficultés de la vie. C’est une force intérieure considérable.

Lorsqu’il est négatif, il nous empêche de faire des projets sereinement, voireles inhibes. Pour autant rien n’est irrémédiable. Nous pouvons apprendre à penser à soi et aux autres différemment.

« L’important n’est pas la réalité des choses mais la CONVICTION que l’on a d’être porteur de qualités ou de défauts, de potentialités ou de limites »

(S’aimer pour mieux vivre avec les autres. Christophe André-François Lelord.Edition Odile Jacob)